Google+
Accueil > Les actualités Programme Habiter Mieux : la vision 2016

Programme Habiter Mieux : la vision 2016

Depuis son lancement en 2013, le programme Habiter Mieux a permis à des ménages modestes de vivre dans un logement décent et surtout, moins énergivore. En 2016, le programme est maintenu, et se propose d’atteindre un objectif plus ambitieux : 70.000 logements rénovés.

Le cadre du programme Habiter Mieux

Né du Plan de rénovation énergétique de l’habitat (ou PREH), le programme Habiter Mieux a débuté en 2013. De son année de lancement jusqu’au bilan de 2015, 200.000 ménages ont été bénéficiaires du programme. Ces bénéfices se traduisent tant relativement à leur pouvoir d’achat que par rapport à l’amélioration de leur qualité de vie.

L’objectif de ce programme est de réduire de manière significative la consommation énergétique relative aux logements. La barre du gain énergétique moyen a été fixée à 40 %. Plusieurs moyens permettent de parvenir à cet objectif. Parmi eux, il convient de noter l’isolation des toitures et des façades. Les ouvertures, à savoir les portes et fenêtres, sont remplacées pour optimiser cette isolation. Des appareils de chauffage moins énergivores sont préconisés.

Les impacts sur chaque catégorie de bénéficiaires

Si un tel résultat est obtenu, et si le programme vise un tel objectif, c’est grâce aux aides financières de l’ANAH. Elles sont reversées pour les travaux de rénovation énergétique et en fonction des revenus du bénéficiaire. Ainsi, les ménages à revenus très modestes (revenus annuels de 24.0002,00 € à 56.516,00 € pour un ménage allant de 1 à 5 personnes) bénéficient d’une prise en charge de 35 % du montant des travaux. Pour les ménages à revenus modestes (de 19.716,00 € à 46.426,00 € pour les ménages allant de 1 à 5 personnes), cette prise en charge est de 50 % avec un plafond de 20.000 € HT s’il s’agit de travaux d’amélioration, et 50.000 € HT s’il est question de travaux lourds.

En complément de cette prise en charge, les travaux éligibles bénéficient d’un financement du FART ou Fonds d’Aide à la Rénovation Thermique des logements. Ce fonds débloqué par l’Etat est géré par l’ANAH et concerne les travaux qui conduisent à un gain énergétique de 25 % au minimum. Pour cette année 2016, cette prime connaîtra un ajustement. Elle est plafonnée à 2.000 € pour les ménages très modestes. Ce plafond est de 1.600 € pour les ménages modestes. Les syndicats de propriétaires et les propriétaires bailleurs en sont aussi bénéficiaires à raison de 1.500 € forfaitaires.

Les améliorations pour cette année

En guise de lancement de la campagne 2016 du programme, le ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, Ségolène Royal souligne que l’objectif est de 70.000 logements rénovés. Ces propos se sont faits en cohésion avec ceux du ministre du Logement et de l’Habitat durable. Cette augmentation de bénéficiaires est une application concrète de l’accord signé durant la COP 21 en décembre dernier et de la politique de l’habitat durable. Grâce à cette mesure, 24.000 emplois seront créés en France.

Pour cette année 2016, les travaux et ménages éligibles pourront compter sur le crédit à taux zéro ou Éco PTZ Habiter Mieux à partir du second trimestre 2016 auprès de certains réseaux bancaires. Ce prêt est spécialement mis en place pour le programme, et permet aux bénéficiaires de contracter un crédit plafonné à 20.000 €.

Des certificats d’économie d’énergie « précarité énergétique » seront mis en place dans le courant de l’année. Des séances de travail avec les fournisseurs d’énergie seront tenues afin d’y parvenir.

 

© nr-pro 2019 Tous droits réservés

x L’utilisation du simulateur est optimisé pour les navigateurs Google Chrome et Mozilla Firefox. Si vous rencontrez des problèmes d’affichage, nous vous invitons à préférer l’emploi d’un de ces deux logiciels.